Anthony Joubert est au Koek’s Théâtre

Découvert dans l’émission Incroyable talent sur M6, Anthony Joubert est un jeune humoriste devenu en l’espace de quelques années l’une des valeurs sûres de la scène hexagonale. Mais en Belgique, son nom ne résonne pas encore dans les esprits malgré sa participation à l’émission de Laurent Ruquier, On n’demande qu’à en rire.

C’est pour cette raison que l’arlésien a posé ses valises sur les planches du Koek’s Théâtre qu’il avait déjà pu fouler à ses débuts. Un retour aux sources pour le trentenaire comme il l’a souligné juste après le spectacle : « Ça me fait quelque chose de revenir dans un nouveau Koek’s (ndlr : le koek’s a déménagé l’été dernier) avec mon nouveau spectacle ».

Et quel retour, car ce sont pas moins de cinq dates qui ont été bloquées pour sa venue. Un pari gagnant puisque le théâtre bruxellois a fait salle comble hier et affiche d’ores et déjà complet pour la représentation de ce soir. L’accent chantant de ce natif du Sud y est probablement pour quelque chose, même si l’intéressé avoue devoir s’adapter : « Le public belge n’a pas les mêmes attentes que le public français. Dès lors, je dois quelque peu adapter mon texte, modifier certaines vannes ».

De surcroit cela a fonctionné, les rires ayant régulièrement envahi la salle grâce à une proximité amicale de la part de l’artiste, le public n’hésitant pas à réagir à ses quolibets humoristiques.

Mais si dans ce spectacle, l’humour est bien entendu de rigueur, Anthony Joubert n’a pas hésité à y insérer des passages plus nostalgiques. « C’est un spectacle dans lequel je raconte ma vie et dans celle-ci, j’ai eu de nombreuses blessures comme tout autre être humain. Pour qu’un spectacle fonctionne, il faut savoir toucher les gens sans entrer dans le côté pathétique. Moi, je montre aux gens les blessures qui m’ont fait devenir ce que je suis aujourd’hui », souligne-t-il.

De fait, l’alternance judicieuse entre les rires et les larmes donne au spectacle plus de profondeur et permet au public d’observer toutes les facettes de ce personnage sympathique. C’est également le cas lorsqu’Anthony Joubert se laisse aller à la chansonnette, exercice qu’il avoue apprécier : « J’adore chanter, je prépare d’ailleurs un album. Le spectacle que vous venez de voir, je le fais également en version musicale avec un batteur et un pianiste. Je me régale sans pour autant lasser les gens, mes chansons ne durent pas plus d’une minute ».

Courrez dès lors admirer ce showman en puissance qui vous procurera un moment de pur bonheur, avé l’assent !

Réservez vos places en cliquant ici

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 786 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.