Une anomalie découverte dans la carrière de Louise Attaque?

Louise Attaque est enfin de retour, pour le bonheur de toute une génération de trentenaires presque grisonnants qui ne les attendaient plus. Ceux qui ont fait danser, rêver, suer et chanter des millions de gens aux rythmes de violons endiablés reviennent avec un 4ème album, intitulé Anomalie. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont bien choisi leur titre.

Si on en croit le Petit Larousse (qui est quand même généralement bien renseigné), une anomalie décrit ce qui s’écarte de la norme, de la régularité, de la règle. Restons dans la théorie et appliquons cette règle pour définir ce qu’était un morceau « normal » de Louise Attaque avant Anomalie. On aurait pu le définir comme un morceau folk/rock, plein d’énergie, de passion tout en étant très spontané. Certains de ses aspects ne se retrouvant plus sur le dernier opus, on peut dès lors parler d’anomalie dans la carrière du groupe. CQFD.

Après la théorie pure, passons aux travaux pratiques et disséquons ensemble les 10 morceaux qui composent un disque assez court au final (à peine 34minutes).

L’album commence par le titre éponyme, Anomalie, qui avait été dévoilé il y a plusieurs mois. Nous plongeant directement dans le vif du sujet, l’auditeur découvre immédiatement le Louise Attaque new style. Tirant bien plus sur l’Europop que sur le folk, Anomalie n’en est pas pour autant désagréable et plus recherché qu’il n’y paraitrait à la première écoute.

Cette sophistication des arrangements, on la retrouvera tout au long de l’album, surtout au niveau des refrains. Les 10 titres suivent quasi tous le même schéma, à nouveau assez pop, du couplet (parfois un peu mystérieux comme sur A l’intérieur) – refrain assez basique renforcé à coups d’arrangements multiples.

Si la structure reste assez similaire sur chaque titre, chacun possède tout de même une couleur propre. Mention spéciale à La Chute et ses couplets Vivaldesques ainsi qu’Avec le temps et ses petites touches de tango argentin. Preuve de cette variété, on croirait presque entendre du Cabrel dans les couplets de Les Pétales ou du Ferré sur L’insouciance. Ce dernier est d’ailleurs le titre qui nous a le plus ému. Que cela soit au niveau des textes qu’au niveau des magnifiques parties de basse et de violons, L’insouciance est une petite pépite francophone comme on les aime, même s’il tire légèrement trop en longueur

Ceux qui cherchent sur Anomalie un successeur à J’t’emmène au vent, Fatigante ou La Brune risquent par contre d’être fort déçus. Le seul morceau au rythme réellement plus soutenu, à savoir Il n’y avait que toi, ressemble plus à un morceau électro/transe qu’à un morceau de folk entrainant. Ce nouveau chapitre de l’histoire du groupe se conclut avec Un peu de patience, un petit rayon de soleil tout mignon.

Si on compare avec le reste de la discographie du groupe, Anomalie sonnera certainement comme une déception pour beaucoup de fans de la première heure. Bien loin du premier album qui a fait le succès du groupe, il montre une toute autre facette de Louise Attaque qu’on ne connaissait pas, mais qu’on n’avait peut-être pas spécialement envie de découvrir en fait.

Mais pour les plus ouverts d’esprit musicalement et ceux qui ne restent pas bloqués dans les années 90, Anomalie apportera quelques belles satisfactions. Le groupe n’a pas perdu toute son inspiration et est encore capables d’écrire de bien jolies choses. Et puis, Gaëtan Roussel reste assez fidèle à lui-même, au niveau de sa voix et de ses textes du moins.

Il ne reste plus qu’à vérifier en live si Louise Attaque peut encore nous surprendre, et pour cela, nous vous donnons rendez-vous (entre autre) à l’Ancienne Belgique et au Brussels Summer Festival au mois d‘août.

 

Julien Sterckx
A propos Julien Sterckx 125 Articles
Mais tu dis Que le bonheur est irréductible Et je dis Et il dit Que ton espoir n´est pas si désespéré A condition d´analyser Que l´absolu ne doit pas être Annihiler Par l´illusoire précarité De nos amours Destitué(e)s Et vice et versa

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.