Amina Figarova Sextet au BOZAR : Un concert de grande classe!

Le vendredi 24 novembre au Bozar se produisait le sextet d’Amina Figarova.

En présentant son dernier album Blue Whispers, la pianiste, originaire d’Azerbaïdjan, offrit tout au long de son concert une musique colorée et mélodieuse avec toujours une source d’inspiration d’une grande fraîcheur.

Dans la lignée des femmes pianistes internationales, Amina Figarova possède cette rare originalité et faculté de présenter des compositions personnelles mais aussi de réaliser tous les arrangements; y compris ceux des cuivres dont son mari et flûtiste Bart Platteau fait partie.

 

 

A noter que lui aussi est une des exceptions mondiales dans les musiciens de jazz car il ne joue qu’exclusivement de la flûte.

La pianiste était entourée d’une imparable rythmique swinguante avec Marcos Varela à la contrebasse et Kenneth Salters à la batterie mais aussi de trois merveilleux souffleurs: son mari donc, Ernie Hammes (trompette et bugle) et Wayne Escoffery (sax ténor et soprano). Ce dernier a joué notamment avec Herbie Hancock et accompagne toujours Tom Harrell.

 

 

Avec ce line-up de rêve, Amina Figarova a fait varier les plaisirs. Elle alterna les ballades et morceaux plus entraînants, passa du sextet à l’exercice solo et se retrouva dans les différentes configurations possibles (duo, trio, etc….).

Si dans chacun des thèmes, elle se montra improvisatrice, elle laissa beaucoup d’espace à ses musiciens pour que chacun puisse proposer ses propres envolées.

Tout le temps soutenus de manière magistrale, les souffleurs jonglèrent en jouant ensemble, en se relayant ou encore en effectuant de savoureux échanges tandis que la leader proposait constamment un jeu limpide et subtil.

 

 

Bien loin des pianistes-chanteuses commerciales qui reprennent en majorité des standards, Amina Figarova a réellement « sa » propre personnalité et « son » style identifiable…..Un vrai régal!!!

Elle nous a donc gratifiés d’un excellent concert au travers de sa musique délicate et captivante.

A (re)découvrir de toute urgence lors d’un prochain passage chez nous.

Photos de Frank Nicolai

Commentaires

commentaires

Pierre Gérard
A propos Pierre Gérard 60 Articles

Chroniqueur pour la partie du Suricate Magazine consacrée au Jazz