Albert Algoud présente Les cœurs simples

Scénario & dessin : Collectif
Directeur de collection : Albert Algoud
Editions : Casterman
Sortie : 8 novembre 2017
Genre : Roman graphique, Intimiste

Avec Les cœurs simples, on a entre nos mains un ouvrage singulier teinté d’humanité. À l’honneur dans cet album, des « simples d’esprits », des « handicapés mentaux », des « idiots du village », des « cœurs simples » comme l’annonce ce beau titre, en référence à Flaubert, qui écrivait également : « Cela n’est nullement ironique comme vous le supposez, mais au contraire très sérieux et très triste. Je veux apitoyer, faire pleurer les âmes sensibles, en étant une moi-même ».

Il s’agit d’un recueil touchant dans lequel on reprend des textes qui parlent d’ « idiots », de la signification grecque idios – être à part entière aux comportements singuliers. Présenté de manière chronologique, Les cœurs simples s’ouvre sur l’un des premiers grands textes littéraires à évoquer un simple d’esprit, à savoir « The Idiot Boy », extrait des ballades lyriques de William Wordsworth (1978) et se conclut en 2012 avec « Paris Underground » de Patrick Pelloux.

Ce qui fait de cette anthologie une pépite, au-delà du plaisir de découvrir tous ces textes, est qu’elle soit illustrée par de nombreux dessinateurs qui ont répondu présent à l’appel d’Albert Algoud. On soulignera à l’occasion qu’ils ont fait don de leurs illustrations à cet album qui participera au financement du fond de dotation « La Bonne aventure » ayant pour vocation d’aider les personnes atteintes d’autisme ainsi que leurs familles.

Par ce recueil, Albert Algoud, père d’un enfant autiste, questionne notre humanité, notre rapport à la différence. Il nous confronte à nos croyances, nos peurs et nos valeurs. On peut y lire les différentes manières sociétales de penser et de concevoir les « cœurs simples » selon les époques : tantôt considérés comme porte bonheur, tantôt comme une malédiction ou encore comme un protecteur de malheurs.

Bref, vous avez ici une anthologie du « crétin » créée avec amour et respect. Cet album nous a tout de suite séduit par la diversité de ses textes et de ses illustrations. Mais au-delà de cela, il met à l’honneur ces oubliés. C’est un bel hommage et une belle place rendue à ces exclus de la « norme » sociale et médicale.

 

Celine Pagniez
A propos Celine Pagniez 10 Articles
Journaliste du Suricate Magazine