5 films sur la bière pour l’Oktober Fest

La bière est le breuvage le plus populaire au monde, le plus abordable par tous. Loin des sarcasmes des connaisseurs de vin, du whisky ou autres alcools raffinés, la bière réussit à toucher le plus grand nombre. Il est donc normal qu’elle soit présente dans le cinéma. Malgré tout, hormis quelques films ou scènes emblématiques, elle n’est que rarement au centre du film.

On la trouvera souvent dans les pays où la bière est la boisson principale, si pas nationale. Je pense par exemple à la Belgique (Dikkenek, C’est arrivé près de chez vous, La Merditude des choses, etc.) ou encore le Royaume-Uni (Snatch, Le Vent se lève, L’Irlandais, etc.). L’Allemagne doit sûrement fournir quelques daubes sur le sujet. D’autres pays aussi. Ce qui est sûr, c’est que le Pakistan ou l’Arabie Saoudite ne rentrent pas en course dans cet article.

La bière peut être aussi présente sans que l’on s’en rende vraiment compte. Le personnage en boit comme il boirait du coca ou de l’eau. Parfois elle peut surprendre, comme le gros coup publicitaire d’Heineken qui a réussi à faire boire son breuvage à ce cher James Bond, version Daniel Craig.

Si l’on cherche dans les bases de données cinématographiques francophones, on ne retrouve que quelques films portant la mention « bière » dans leur titre : Pizza, bière et cigarettes ; Le roi de la bière ; La guerre de la bière. Malgré la curiosité qui nous pousse à vouloir les voir, aucun de ces films n’aura marqué les esprits.

Pourtant, dans cette période d’Oktober Fest en septembre (ils sont fous ces allemands), nous avons essayé de fournir un petit Top 5 des films sur la bière ou des films où la bière est fort présente. On remarquera, qu’à notre connaissance, un seul film (en tout cas non allemand) traite de cet extraordinaire évènement.

Accoudez-vous au bar, prenez votre smartphone d’une main, une bière de l’autre et commencez la lecture de notre classement, totalement subjectif et embrumé par les litrons bus pour l’élaborer.

the world's end

En première position, on retrouve nos chers anglais de la trilogie Cornetto : Edgar Wright, Simon Pegg et Nick Frost. La bière était déjà au centre des problèmes de Shaun avant que les zombies n’arrivent dans Shaun of the Dead, elle sera aussi présente comme déclencheur d’amitié dans Hot Fuzz. Le trio anglais aime la bière et veut le faire savoir. Le public a suivi les deux premiers films ? On va se faire encore plus plaisir : un film autour de la bière : The World’s End (Le dernier pub avant la fin du monde en français). La fine fleur des acteurs comiques anglais se retrouve pour un dernier barathon sous fond d’attaque extraterrestre. Y a pas à dire, ils sont fort ces britons !

Bonus : Grabbers, où les villageois doivent se saouler pour échapper à l’attaque extraterreste ne remplit malheureusement pas tous les espoirs placés en lui. Malgré quelques scènes très sympathiques, l’argument principal du film (l’alcool) n’est jamais totalement exploité.

beerfest

En deuxième position, ce n’est pas le meilleur film du classement mais le plus emblématique au niveau du nom, de l’histoire et de notre thème du jour : Beerfest, ou les délires d’un acteur-réalisateur américano-indien prêt à faire des films sur tous les sujets que personne n’ose aborder. Cela donne un film certes nase sur le fond mais hilarant pour les amateurs de bières et les soirées entre potes. Voir cette équipe américaine participer à des concours d’affonds (culs-secs) à la bière dans un Oktober Fest underground est vachement fendard. Seule déception : où est l’équipe belge ? Ont-ils eu trop peur du peuple le plus brave ?

la merditude des choses

En troisième position, La Merditude des choses. Ce film complètement frappadingue, donc belge, est le plus houblonneusement alcoolisé. Mais on peut citer la place important de la bière dans d’autres films du plat pays : Dikkenek, C’est arrivé près de chez vous ou encore Le Grand tour. Malgré tout, la Belgique, terroir principal de la bière mondiale n’a jamais produit de film entièrement porté sur le liquide doré. Les américains parlent ouvertement de leurs fraternités, les anglais s’amusent de leurs jeux à boire dans les tavernes, à quand un film sur les cercles étudiants ou sur la vie dans les bars noir-jaune-rouge ?

bienvenue chez les ch'tis

En quatrième position, on ne s’éloigne pas trop au niveau régional en plongeant tête baissée dans le Nord Pas-de-calais et Bienvenue chez les Ch’tis, où un sudiste est muté dans le nord, à « Bergues ». Succès énorme pour Dany Boon mais aussi pour la bière Ch’ti, que les acteurs s’enfilent à tour de bras. Le film a ses détracteurs et ses défenseurs, en tout cas il n’a laissé personne indifférent et a explosé les records au box-office français ! Même si a contrario du long-métrage, la bière Ch’ti n’a que peu de défenseurs…

road trip beer pong

En cinquième position, un autre détour par les Etats-Unis est obligatoire. Même si leur bière ressemble plus à de l’eau, elle est le point central de tout bon teen movie américain. Le plus significatif étant Road Trip Beer Pong qui suit un jeune étudiant, pro du beer pong (jeu mélangeant règles du ping-pong et absorption en grandes quantités de bière). Elle aussi très symbolisée dans à peu près tous les films se passant au collège ou à l’université comme Superbad ou American Pie et ses nombreuses suites. Vous la retrouverez rapidement en cherchant dans ces films les gobelets rouges au bord blanc, devenus mythiques.

Au regard de tout cela, la bière, c’est un peu comme le foot au cinéma : un élément tellement populaire qu’il fait peur aux cinéastes, sérieux ou funs. Il semble, donc, dans les deux cas, qu’il y ait un large potentiel commercial et cinématographique à explorer. En attendant, voici de quoi déjà vous rincer le gosier et briller en société !

Loïc Smars
A propos Loïc Smars 296 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.