10 Cloverfield Lane, thriller maîtrisé

Mary Elizabeth Winstead as Michelle in 10 CLOVERFIELD LANE; by Paramount Pictures

10 cloverfield lane poster

10 Cloverfield Lane

de Dan Trachtenberg

Science-Fiction, Thriller

Avec Mary Elizabeth Winstead, John Goodman, John Gallagher Jr.

Sorti le 16 mars 2016

Pour son tout premier long-métrage, Dan Trachtenberg nous emmène dans un thriller apocalyptique. Avec John Goodman, Mary Elizabeth Winstead et John Gallagher, le casting est plus que réussi.

Le film commence rapidement avec l’accident de voiture de Michelle (Mary Elizabeth Winstead). Elle se réveille dans une sorte de cave. Pensant avoir été kidnappée, elle cherche désespérément à s’échapper. C’est alors que Howard (John Goodman), son geôlier, lui explique qu’il lui a sauvé la vie après une attaque sur le pays qui semblerait être d’origine chimique. En compagnie d’Emmitt (John Gallagher), un infortuné blessé dont Howard s’occupe aussi, Michelle cherchera la vérité à tout prix dans un huis clos haletant.

Avec 10 Cloverfield Lane, les scénaristes de Whiplash et American Soldiers signent ici un scénario intriguant et palpitant. La trame est particulièrement maitrisée. Les pointes d’humour placées avec parcimonie amènent une certaine dynamique, sans jurer avec le style dramatique, et nous conduisent à nous poser inévitablement les mêmes questions que Michelle. Howard est-il un psychopathe obnubilé par la théorie du complot ou tout simplement un bon samaritain un peu bourru ? Emmitt est-il un complice dans une situation machiavélique qui aurait mal tournée ou juste un gentil gars du coin un peu perdu cherchant refuge auprès de Howard ? Où se trouve la vérité ? Comment sortir de là ? Michelle finira par trouver réponses à ses questions lors de sa quête que nous suivons de son point de vue.

Pour un thriller, 10 Cloverfield Lane nous emmène dans un style différent de ce que nous avons eu l’habitude de voir. Loin d’être du réchauffé, le style est travaillé, l’intrigue est maitrisée et les surprises nous guettent. Cependant, malgré le fait que le film soit ambitieux, la fin de celui-ci reste décevante. Peut-être pour contrer nos attentes ? Ou tout simplement une mauvaise idée dans un scénario pourtant riche en sensations ? Car on le ressent, le nœud dans le ventre. Malheureusement, il semblerait que la fin ait un goût d’inachevé…

Raphaëlle McAngus
A propos Raphaëlle McAngus 49 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.